Chèvrerie de Chevenon domaine de saligny
Posted on 26 mai 2017 / 244

La chèvrerie de Chevenon, c’est Catherine et Philippe, installés dans la Nièvre à une dizaine de kilomètres de Nevers.

Leur chèvrerie, récemment refaite à neuf dans un bâtiment en bois, accueille 120 chèvres Alpines. Autour de la chèvrerie, leurs chèvres pâturent dans 50 hectares de prairies.

Pour pouvoir transformer du fromage toute l’année, une partie des chèvres sont déssaisonnées. Le cycle de production d’une chèvre est en effet saisonnier. Après la mise bas fin janvier-début février, les chèvres entament leur pic de lactation, c’est là qu’elles vont faire le maximum de lait. En août, les chèvres sont en chaleur, c’est la période de reproduction. A partir de là, les chèvres diminuent leur production laitière. Quand la production de lait devient très faible, vers fin octobre, les chèvres sont taries c’est-à-dire qu’elles ne sont plus traites. Ce repos jusqu’à la prochaine mise bas permet aux chèvres de reconstituer leurs réserves.

Un désaisonnement consiste à décaler dans le temps le cycle de production d’une partie du cheptel. Pour ce faire, Catherine et Philippe font varier l’éclairage de la chèvrerie en simulant des jours longs suivis de jours courts. En effet, l’éclairement quotidien agit sur la sécrétion hormonale de la chèvre, c’est pour ça que c’est en août quand les jours commencent à raccourcir que les chèvres commencent à être en chaleur. L’activité sexuelle diminue ensuite pour s’arrêter lorsque les jours rallongent au printemps.

C’est ainsi que Catherine et Philippe vous proposent toute l’année leurs crottins, faisselles, fromages aromatisés, bûches, pavés, cailloux, bouchons et même des friands au chèvre!

Venez les retrouver le samedi matin sur les marchés de la Charité-sur-Loire et Nevers. 

Related Listings